La cage de chasteté pour sissy est un désir classique dans le parcours d’un homme pour devenir une sissy. L’idée est de faire disparaître le sexe de la sissy, devenu inutile et qu’il ne lui serve plus que pour uriner.

Cependant, le maitre ou la maitresse veille à la traite régulière de la sissy pour la vider de son énergie masculine. En outre, cette vidange facilite la sissyfication ou transformation totale en sissy. La traite ou milking se pratique en stimulant les bourses et en tirant sur le sexe de l’encagé. Elle n’est pas censé produire de plaisir mais cela peut arriver.

La cage de chasteté pour sissy est comme un écrin, c’est un bijou, un lien qui relie la maîtresse ou le maître à sa sissy. Le choix n’est guère évident, voici un guide pour choisir sa cage de chasteté.

La cage de chasteté pour sissy : un désir commun

D’abord un point capital. Le port de la cage de chasteté vient d’une décision commune, mais elle doit surtout être le fait de la sissy. Elle suppose une discussion franche entre les deux partenaires pour bien définir les tenants et les aboutissants de ce nouveau jeu.

En effet la sissy se voit frustrée dans ses désirs et surtout elle perd le contrôle de son sexe. Évidemment c’est une étape nécessaire dans la transformation totale de la travestie soumise, dans son éducation autoritaire. D’un homme, elle devient un objet sexuel, au service de son partenaire, des mâles alphas et des dominas en général.

Toutefois une décision n’est jamais mieux acceptée que quand elle vient de la personne elle même.

La cage de chasteté est comme un écrin, certains encagés le voient comme un bijou ou comme le prolongement de la main de leur partenaire, en permanence posée sur leur sexe. C’est un vrai contrat, un lien intime et secret qui renforce la complicité entre les partenaires et fait évoluer leur relation en profondeur.

La cage de chasteté pour sissy : les changements de comportement

La cage de chasteté pour sissy crée des changements de comportement chez les deux partenaires.

Une encagée plus douce, plus câline, généreuse et tolérante, peu ou pas agressive, en résumé une sissy idéale et prête pour une sissyfication parfaite

En outre l’encagée cherche plus de faveurs sexuelles et apprécie suivre les ordres avec ce type de récompense : imaginez les possibilités de dressage.

De ce fait, elle éprouve le besoin de rester plus longtemps au lit avec son compagnon

Plus de jeux sexuels entre les deux partenaires et un vrai plaisir à servir pour la sissy

Puis une complicité et des liens plus forts entre les personnes : émotionnels, amoureux

Moins de disputes dans le couple, le dom a raison et la travestie soumise suit son avis, elle ne ressent plus le besoin de se confronter ou d’argumenter.

En outre le partenaire est idéalisé, ses défauts disparaissent de l’esprit de la travestie soumise comme par magie

Acceptation voir recherche de la situation d’encagé : sans cage, la sissy a l’impression d’être nue, avec sa cage elle est complète et en sécurité

Enfin le partenaire est plus soucieux de sa sissy qu’avant, plus d’aftercare mais aussi plus d’amour

En définitive, le port de la cage de chasteté aide la sissy à parvenir à son but en douceur. Pas de dressage à l’anglaise ou à la cravache mais un lent mouvement qui contraint et la fait parvenir au même résultat.

La sissy progresse et devient un objet sexuel parfait, une femelle docile, brimée, exploitée, mise à disposition si besoin et infantilisée par son ou sa propriétaire. Cette humiliation l’excite beaucoup et la rend heureuse.

C’est une belle façon pour un couple dom et sissy de renforcer leurs liens amoureux et pour le dom ou la domina d’être fièr(e) de sa sissy !

Comment choisir sa cage de chasteté ?

Cage de chasteté pour sissy : quelle taille choisir ?

Une bonne cage de chasteté est une cage serrée

Quelle taille choisir pour sa cage de chasteté ? Une bonne cage est une cage bien serrée autour de votre pénis. Ainsi elle ne bouge pas et ne frotte pas sur la peau ou le prépuce. Ça n’a l’air de rien mais les muqueuses et le prépuce sont une zone très sensible.

En outre, une fois que la peau est irritée, il faut enlever la cage et hydrater la peau pour la calmer. Ce qui peut prendre du temps. Temps pendant lequel le jeu cesse. Frustrant pour les deux partenaires. Donc mesurez bien votre sexe au repos et sélectionnez une cage qui vous colle à la peau. Voici comment faire.

Méthode pour déterminer la taille de cage de chasteté

Voici la méthode pour déterminer la taille de la cage de chasteté. Le paramètre le plus important est le diamètre pour que la cage bloque immédiatement l’érection. Si la cage est trop longue d’un ou deux centimètres, vous pouvez toujours la porter. La bosse sera un peu plus grosse sous votre petite culotte en dentelle. En résumé, plus le tube est court, mieux c’est.

Munissez vous d’une ficelle et d’une règle. Puis arrosez votre sexe à l’eau froide pour qu’il se rétracte complètement. Un bain ou une douche froide fonctionne très bien aussi.

Nouez serré la ficelle derrière le membre et les bourses : le petit doigt ne doit pas passer. Au bout de quelques minutes de port, vérifiez que la ficelle ne glisse pas et qu’elle ne vous gêne pas. Si la réponse est affirmative alors c’est gagné. Coupez la ficelle et mesurez la. Sinon, recommencez.

Enfin mesurez son diamètre et sa longueur et notez les.

Prenez une cage de chasteté avec un cockring au diamètre interne de :

  • 4 cm si la ficelle mesure entre 11,9 et 13,2 cm
  • 4,5 cm si la taille de la ficelle est comprise entre 13,3 et 14,8 cm
  • 5 cm si la ficelle se situe entre 14,9 et 16,3 cm
  • 5,5 cm au delà

Pour éviter la bosse dans le pantalon (vêtement que la sissy ne porte qu’exceptionnellement mais ça arrive), les cages orientent quasi toutes le clito vers le bas. C’est un point à vérifier lors de l’achat

Il est probable, si vous portez votre cage sur la durée, qu’elle devienne trop grande. C’est un phénomène classique, bien connu des encagés. Votre sexe rétrécit s’il n’est pas utilisé. Il faut alors acheter une cage de chasteté pour sissy plus petite.

Cage de chasteté pour sissy : quel matériel ?

Quel matériel pour votre cage de chasteté ? Il existe des cages en silicone, doux et extensible. Puis des cages en polycarbonate, un matériel léger mais dur. Enfin des cages en acier.

Chacun a ses préférences en terme de confort et de port de la cage alors voyons rapidement les défauts de chacune.

La cage de chasteté en silicone

D’abord, le silicone est doux mais c’est une matière fragile si elle est mal entretenue. En outre elle s’abîme au contact d’un autre objet en silicone. Ainsi, si vous placez un gode en silicone contre une cage également en silicone, l’un des deux va fondre légèrement. Ne vous attendez pas à une espérance de vie supérieure à un an. Par contre c’est une matière très agréable pour tester l’encagement sans cadenas.

La cage de chasteté en polycarbonate

Ensuite, le polycarbonate est plus dur mais léger. Puis, son gros avantage est qu’il se verrouille avec un cadenas en plastique pour passer les contrôles de sécurité sans sonner. Ou avec un cadenas en acier le reste du temps. Pour suivre, il existe en couleur et non exclusivement en noir. Toutefois, ce matériau vieillit mal. Il prend une couleur terne ou un peu jaunâtre avec les années. Pour finir, il a beau être solide, ce n’est pas de l’acier, il peut casser. Adapté pour les sissys débutantes ou confirmées.

La cage de chasteté en acier

Enfin la cage de chasteté en acier. L’acier est le matériel le plus utilisé pour la cage de chasteté. D’abord parce qu’historiquement, les ceintures de chasteté étaient en acier. Nos ancêtres n’avaient pas trouvé plus solide et donc plus sur pour éviter d’être cocu. Ensuite parce que l’acier dure dans le temps pourvu qu’il soit bien entretenu et donc graissé, placé à l’abri de l’humidité.

De nos jours, le cages sont en acier inoxydable : il n’y a aucun problème avec la rouille. En outre une cage en acier est plus difficile à enlever et à remettre en gardant le cadenas. Même si des sissys filoutes y arrivent sans coup férir.

Néanmoins, ce matériel est plus lourd à porter quotidiennement. En outre il est plus épais et se devine plus sous vos vêtements. Puis, il sonne lors des contrôles de sécurité. Enfin, il n’existe qu’en noir et acier, ce n’est pas très girly !

Cage de chasteté avec électrostimulation

La cage de chasteté avec électrostimulation peut avoir plusieurs buts. Les décharges électriques peuvent punir une sissy récalcitrante ou pas assez soumise. C’est une punition efficace. En outre, il existe des modèles bluetooth qui peuvent se contrôler à distance. Ainsi vous rappelez à l’ordre la soumise à tout instant.

Mais il existe un second usage pour la cage de chasteté avec électrostimulation. De fait, savamment orchestré, les impulsions électriques font mouiller la sissy. Elles peuvent aussi traire la travestie soumise tout en gardant la cage ! C’est bien plus confortable pour le maître et surtout cela signifie une situation gênante pour la sissy qui va tâcher et mouiller sa lingerie en soie rose ! Voir sa petite robe noire.

Cage pour travestie soumise avec plug d’urètre ?

La cage pour travestie soumise avec plug d’urètre est intéressante pour stimuler le clito de la sissy en lui refusant toute possibilité d’éjaculer.

Plus le plug d’urètre est long, plus la stimulation est intense.

Toutefois, un tel accessoire ne peut pas se porter sur une durée trop longue. D’abord parce que le plug d’urètre empêche aussi d’uriner. A terme, c’est dommageable pour la santé et peut provoquer des troubles urinaires voir une inflammation.

En outre le plug d’urètre suppose une hygiène irréprochable. D’abord, il faut bien le désinfecter avant usage. Puis, l’introduire avec des gants stériles et veiller à ce qu’il ne touche aucune surface contaminée. Enfin il faut utiliser un gel stérile pour son introduction dans l’urètre. Pour suivre, le faire glisser doucement jusqu’à pénétration complète avant de le visser à la cage de soumission de la sissy.

Comme vous pouvez le lire, c’est une manipulation délicate, à ne pas effectuer à la légère. Et surtout il faut parfois libérer la sissy de sa cage.

Combien de temps porter sa cage de chasteté ?

Comment porter sa cage de chasteté ? Dans un premier temps, le port doit être limité à quelques heures voir quelques minutes. D’abord parce que c’est un nouveau jeu. Il ne faut pas aller trop vite en besogne. Cela pourrait effrayer voir braquer la sissy. Ensuite parce qu’il est capital de voir comment le cerveau et l’organisme réagissent à cette nouvelle contrainte.

Il faut procéder par étapes.

Porter sa cage de chasteté pour sissy à la maison

Pour commencer, porter sa cage de chasteté pour sissy à la maison. C’est une bon premier pas, sous l’œil rigoureux du maître ou de la maîtresse. La sissy porte la cage pendant une durée déterminée. Un quart d’heure, une demi-heure, une heure dans une tenue très girly, dans un déshabillé féminin, en porte-jarretelles bas et string, en combinaison ouverte. Le choix est infini, à vous de jouer.

Puis elle est punie si elle fait mine de l’enlever ou tente de se masturber avant la fin du temps imparti.

Elle n’est de toute façon qu’un objet, une femelle docile et irresponsable qui a besoin d’être éduquée, guidée et dressée. Donc il est normal de la punir pour ses fautes, cela fait partie du jeu.

Sortir encagé

Sortir encagé est l’étape suivante. Vous quittez le confort douillet de votre domicile pour porter la cage dans la rue, pour faire les courses par exemple. Ou pour aller au cinéma ou au restaurant. Commencez par une sortie rapide avant d’allonger graduellement la durée, au fur et à mesure que votre confiance s’accroit.

Une jupe ou une robe sont adaptées au port de la cage, car elles permettent d’éviter tout frottement et donc toute excitation. En outre, il y fait plus frais.

Enfiler sa cage de chasteté pour la nuit

Enfiler sa cage de chasteté pour la nuit. La seconde étape, après le port de la cage en journée, c’est le port nocturne. A priori, il n’y a pas de problème, la sissy dort.

Toutefois, l’homme est sujet à des érections nocturnes incontrôlables pendant son sommeil. Donc la cage joue son rôle et empêche l’érection d’avoir lieu. Ce qui est douloureux et réveille, du moins au début.

Néanmoins, après une période d’adaptation, ces érections cessent, le membre reste flaccide, mou. C’est gagné, la sissy reste encagé nuit et jour.

Essayer la cage de soumission sexuelle pour travestie au travail

Essayer la cage de soumission sexuelle pour travestie au travail constitue l’avant avant dernière étape avant le port permanent de la cage de chasteté pour sissy. En effet porter la cage de chasteté au travail suppose un port pendant au moins 7 heures si vous ne pouvez pas rentrer chez vous le midi.

Vous devrez donc certainement uriner assise sur le bol des toilettes comme une vraie femme. En outre, impossible d’enlever la cage ou de faire une petite pause. Vous êtes au travail. Il peut aussi être plus difficile de vous concentrer, car la cage de chasteté vous excite ou vous met mal à l’aise.

Cette étape demande une période d’adaptation assez longue qui peut aller de plusieurs heures à plusieurs jours pour la sissy. Un conseil pour la domina ou le master : restez bien ferme et encagez votre salope soumise tous les matins. Avec le temps elle s’habitue. Prodiguez lui plus de soins et de récompenses sexuelles que d’habitude, soignez l’aftercare.

Il est enfin temps de passer à l’avant dernière étape du port de la cage de chasteté pour sissy, le port longue durée.

Porter sa cage de chasteté pour sissy pendant plus d’une journée

Le port longue durée de la cage de chasteté est l’avant dernière étape. La sissy a désormais l’habitude de porter sa cage pendant la journée et la nuit, vous pouvez tenter de fusionner les deux avec un port pendant 24 heures. Puis 48 heures. Et ainsi de suite. Puis la sissy apprécie ce port qui crée un lien permanent entre elle et son partenaire. La cage se fait totalement oublier ou presque.

Vous pouvez y arriver grâce à des jeux, par exemple des RT games sur Twitter. Un commentaire sur le tweet ajoute une heure de port supplémentaire, un retweet deux heures, un like trois heures, etc..

Finalement vous passez à l’ultime étape. Le port permanent de la cage de chasteté.

Être encagé en permanence

Être encagé en permanence est le choix ultime pour la sissy et son partenaire. C’est un vrai choix de vie, sachant qu’il n’y aura plus ou très rarement de délivrance. Cela suppose de s’adapter aux contraintes du quotidien qu’il s’agisse d’hygiène, de voyage, de soirées, de bosse, un article à lire ici.

Vous savez comment choisir la cage de chasteté pour sissy. N’hésitez pas à le partager à le commenter avec vos contributions pour que nos étudiantes sissys puissent être de meilleures femelles soumises.